Bibliothèque de cuisine

Bien, je suis une grande collectionneuse de livres de et sur la cuisine (culture, histoire, recettes, et tout ce qui touche à la cuisine de près ou de loin), et même si je n’habite pas à La Gacilly, je n’ai quand-même pas souvent l’occasion de me retrouver dans un vrai et bonne librairie pour feuilleter longuement des livres en général et des livres de cuisine en particulier. Si je me rabats sur le web, je dois souvent choisir des livres un peu à l’aveugle. Certes, il y a des critiques et des avis sur « Lazon » de Didier et d’autres sites mais souvent il ne sont pas de grand secours et, surtout, on ne sait pas si les rédacteurs de ces avis ont vraiment travaillé leur bouquin à fond où s’ils basent leurs opinions sur un coup d’œil trop rapide.

Vu qu’il va falloir penser bientôt à la lettre au Père Noël - et même indépendamment des intérêts commerciaux de ce monsieur Noël- je me suis dit que nous pourrions partager nos expériences.

Je vous pose donc la question: quels sont pour vous vos livres de cuisine indispensables? Et évidement, qu’est-ce qui motive votre avis? Ou, en dehors des indispensables, quels sont vos coups de cœur parmi les livres de cuisine ou sur la cuisine?
Merci d’avance.

Je possède une véritable bibliothèque de livres de cuisine, j’en possède tellement que j’ai prévenu SURTOUT plus de livre de cuisine comme cadeau.

Comment ça? :face_with_raised_eyebrow: Tu en aurais autant que moi? :laughing: :sweat_smile: :wink:
Oui, mais parmi tous ces livres , si tu ne devais en garder que, mettons, cinq , lesquels tu choisirais et pour quelle raison?

Je garderais :

  • Le Larousse Gastronomique
  • Le répertoire de la cuisine de Th Gringoire et Saulnier, complètement dépassé mais souvenir de mes études;
  • Préparations et techniques de base, fiche technique de préparation de Michel Maincent
  • Délice de France
  • Cuisine créative
  • Cuisine de A à Z

Une « trilogie »
Arthur Le Caisne : Le Manuel du Garçon Boucher (qui ne traite pas que du Boeuf).
Arthur Le Caisne : La Cuisine c’est aussi de la Chimie (ne pas se laisser intimider, c’est très accessible et UTILE !)
Arthur Le Caisne : Pourquoi les spaghettis bolognèse n’existent pas ? Plein de « trucs zet info’s » utiles/pertinents qui contredisent bien des idées reçues ! Moins « léger » que le titre ne le laisse supposer !
Pour le plaisir d’avoir un « beau livre » :
François Régis Gaudry : On va déguster la France.
Pour le « fun »
Escoffier : Le Guide culinaire, aide-mémoire de cuisine pratique à acheter au format numérique « Kindle » sur 'Mazon (2,99 en numérique, lisible sur PC ou Tablette et 19,57 en format papier). Pourquoi « pour le fun » : ben la recette de la béchamel est donnée pour 6 litres et bien d’autres en proportions « gargantuesques », mais ça reste « LA » bible culinaire.
Par ailleurs, oui, je suis d’accord avec « mami_Lilly » : à la fin ça fait des tonnes de bouquins.
Et je vous conseille donc d’acheter une tablette tactile de 10 pouces (soit 25 centimètres de diagonale bienvenus quand nous vieillissons) avec un « Android » récent et OBLIGATOIREMENT connecté en WiFi à votre box
D’acheter des livres au format « kindle » sur 'Mazon.
Ainsi tout en achetant le livre moins cher, vous pouvez lire et bien : tout le site du Chef Simon, les autres sites de cuisine, les livres au format "Kindle, mais pas seulement !
Vu l’environnement « ingrat » pour l’électronique qu’est la cuisine : je vous recommande d’investir dans une glace (pas de viande cette fois !) protectrice pour l’écran et une protection en silicone qui entoure bien la tablette et surtout les coins !
Non ce n’est pas vraiment donné ! Compter entre 150 et 200 euros pour des Marques / Modèles reconnus : Lenovo Tab M10 Plus (150) ou Samsung Galaxy Tab A8 (180). Toutes 2 utilisent la dernière version 12 d’Android et donc « ne seront pas obsolètes dès demain ».
Si vous avez envie de « craquer » il est possible que le « Black Friday » vous permette de réaliser de belles économies. A surveiller sur le site « IDEALO » très sérieux et d’origine allemande où la protection du consommateur veut dire bien plus qu’en France.
Et oui ! on se rapproche du prix d’une cocotte Le Creuset ou Staub « petit modèle » (loin des 8 litres familiaux !).
Mais : je trouve vraiment cela TRES pratique et bien sur utilisable ailleurs que dans la cuisine. Pour les 2 modèles cités : l’appareil photo est « anecdotique » mais suffisant pour immortaliser un plat dont vous êtes fièr(e)s.
Désolé : ça se rapproche un peu de la pub que j’ai autrefois reproché à mami_Lilli mais c’est en fait le partage de mon vécu et reste à votre disposition pour les aspects techniques liés à ma « préconisation ». Amitiés aux Culinaresques !

Je me rends compte que je vous ai posé une sacrée colle en vous demandant les cinq livres de cuisine à garder avec vous ou à emporter sur une île déserte. Je n’arrive vraiment pas à descendre à cinq…

Ceci dit vous avez embarqué, aussi bien Lili que Didier, pour votre séjour dans le désert l’un une trilogie et l’autre deux collections, la première en six volumes (je ne connaissais pas « Délices de France », j’ai papillonné sur le web histoire de m’en faire une idée et j’ai pu consulter quelques pages : une cuisine classique et alléchante, un format agréable) et la deuxième en je ne sais pas combien de volumes (pas moyen d’avoir un aperçu).

Bon, du coup j’ai un peu de marge…

Et moi, qu’est-ce que je vais prendre donc ? :thinking:

Allez ! C’est parti ! La trilogie de Arthur Le Caisne fourmille d’explications, de conseils et d’astuces, tellement profitables et judicieux que je pense qu’elle est incontournable. Elle constitue donc une bonne base pour voler de ses propres ailes.

Dans cette même veine mais avec un degré d’approfondissement plus pointu et incontournables aussi les Hervé This. Comme je n’arrive pas à me décanter pour l’un ou l’autre de ses ouvrages je vais considérer qu’ils font aussi une trilogie. Et hop ! Ni vu ni connu, j’embarque : « Les secrets de la casserole », « Traité élémentaire de cuisine » et « Révélations gastronomiques » Et ça en fait deux !! :laughing:

Mais avec tout ça je n’ai pas encore découpé ma canette ni désossé mon lapin et encore moins levé mes filets de poisson (et sur une île déserte je crois que du poisson on va en manger !). Ici place au chef : « En cuisine by Chef Simon » pour les techniques de base pas à pas et ses recettes les illustrant, pour la présentation en toute simplicité et très pédagogique…. :thinking: Mais, attendez, sur une île déserte on n’aura que ça à faire, ce serait peut-être l’occasion de faire des approfondissements conséquents !… Et si je couplais le bouquin du chef, dans une « bilogie » improbable, avec « Cuisine de référence. Préparations et techniques de base, fiche technique de préparation » de Michel Maincent (comme Lili) pour les jours où j’aurais envie de me casser un peu plus la tête et de travailler très sérieusement à améliorer mes savoirs et mes techniques ?

On en est à trois. Il me faut encore un ouvrage plaisir, un ouvrage qui couvre mes autres centres d’intérêt culinaire, ainsi qu’un ouvrage « émotion » et encore un pour se distraire et se détendre… Ouf, il va falloir coupler toutes ces exigences car sinon ça ne rentrera jamais dans la valise.

Commençons par le livre sentimental :smiling_face_with_three_hearts:: « Manual de cocina. Recetario » un ouvrage collectif que ma mère consultait quand j’étais gamine. Le premier que j’ai acheté moi aussi. Cuisine familiale espagnole mais aussi cuisine internationale (soit française, à l’époque)

Même si le précédent a une forte dose de cuisine populaire mon goût pour la cuisine paysanne est tel qu’il me faudra emporter « Cuisine paysanne » de Marc Veyrat. Et si vraiment il faut restreindre au maximum le poids des livres, je prendrai sa version abrégée : un beau livre avec des magnifiques photographies. Je sacrifie un paquet de bonnes recettes à essayer mais au moins le plaisir des yeux et l’émoustillement de l’imagination gourmande seront assurés !

Les livres de François Régis Gaudry couvrent à la fois différents aspects qui m’intéressent : histoire, produits, recettes, anecdotes, hauts lieux de la gastronomie, personnages…. Bref, on apprend, on rêve, on rit, on voyage et, bien sûr, on cuisine… Un vrai magazine dans un format sympathique et plus actuel que par exemple de Larousse gastronomique (même si je ne peux pas non plus les mettre sur un pied d’égalité, ce qui serait un sacrilège). Je vais marier donc tous ces aspects attirants avec mon goût immodéré pour les cuisines méditerranéennes et particulièrement pour l’extrême simplicité mais non moins extrême efficacité de la cuisine italienne. Je prends donc avec moi « On va déguster l’Italie » (Avec un peu de chance si Didier se trouve sur une île voisine à la mienne on peut de temps en temps échanger sur un radeau mon « On va déguster l’Italie » contre son « On va déguster la France »)

Mais l’Italie n’est pas la Grèce, le Maroc, la Turquie, le Liban, … Or j’adore toutes les cuisines méditerranéennes. Comme il faut que je me limite soit je prends « l’Encyclopédie de la cuisine Méditerranéenne » de Jacqueline Clark et Joanna Farrow soit sa version abrégée aussi, « Goûts et saveurs de Méditerranée » dont les photos charmeront mes yeux dans cet exil.

Je sens que j’exagère depuis un petit moment alors je vais conclure par une petite collection qui réunit mon goût pour l’histoire, mon goût pour la cuisine, celui pour la littérature et le besoin qu’on aura de se distraire tout seul sur notre île : j’emporte la collection complète de romans noirs, gastronomiques et historiques de Michèle Barrière avec sa bonne centaine des recettes historiques mises à portée des cuisiniers du XXIè .

Voilà une valise bien remplie. Au suivant !

Finalement je ne peux partir sur mon île déserte sans les deux volumes de
« Nature » de Alain Ducasse, après tout on ne va pas faire qu’étudier et ils me permettront de cuisiner au quotidien des repas sains, de qualité gastronomique mais simples et à la porté de tous en niveau de difficulté (je m’entends: de toutes les personnes qui cuisinent un peu , même simplement, mais régulièrement)

Et j’ai oublié dans mes précédents messages: merci à vous pour les divers conseils (matériel et autres) que je considère avec la plus grande attention.

Bonjour,
Est- ce que l’un d’entre vous connaît le livre « Petites leçons de cuisine en Provence » de Guy Gedda? Si oui, pouvez - vous me donner votre avis sur ce livre et une idée de la table de matières. Merci d’avance.