Deux petites queues de lotte sur la planche

Voilà, j’ai fait le tour du site, j’ai consulté les recettes des gourmets du club et …je ne sais toujours pas ce que je vais en faire.
Comme je n’avais pas anticipé (achat coup de foudre car prix intéressant), je n’ai pas ce qu’il faut pour les recettes qui me plaisent, celles dont j’ai les ingrédients ne me disent pas aujourd’hui (et pourtant d’habitude je ne boude pas les noix de coco, les currys et autres préparations exotiques) … Et pour corser un peu l’affaire -je me suis levée avec un tempérament difficile aujourd’hui - la tomate ne me dit rien non plus :face_with_spiral_eyes:. Bref, j’ai pensé que vous auriez peut-être une autre idée à me proposer. Même très simple …ou surtout très simple…mais goûteuse! Ça toujours!

Je suis toute ouïes ! :laughing:

Bonjour, la lotte étant un poisson très fin, je la cuis toujours nature au beurre. C’est ma préférence à priori. Mais il n’est pas interdit de l’accompagner de quelques petites crevettes grises de la mer du Nord, précuites et épluchées qui seront juste jetées dans le beurre frémissant de la lotte en fin de cuisson. Ou encore, avec une petite sauce hollandaise. La lotte est un poisson tellement fin en gout que je ne cherche pas à couvrir cette saveur subtile…

Merci pour votre réponse.
Et oui, je pense que vous avez entièrement raison en ce qui concerne la finesse de la lotte ainsi que le besoin de la garder sous la forme la plus naturelle possible et que , inconsciemment, c’est ce qui m’arrêtait hier devant toutes ces recettes exotiques qui passaient sous la flèche de ma souris sans réussir à me séduire.
Finalement, c’est l’option beurre blanc que j’ai choisi, qui, comme vous pouvez le constater était tout à fait dans l’esprit de votre beurre frémissant et de votre sauce hollandaise.
J’ai préparé une julienne de légumes (environ 250 gr) sur laquelle j’ai déposée mes queues de lotte entières après les avoir fait dorer au beurre clarifié et j’ai enfourné le tout pour finir la cuisson avec quelques cuillères de vin blanc (principalement pour ne pas risquer de voir ma julienne collée au fond du plat à rôtir). Beurre blanc à la fin de la cuisson. C’était fameux!

Vous avez choisi une excellente méthode.
J’habite en Belgique au bord de la mer du Nord et la lotte est relativement fréquente en mer « froide » pour ce poisson qui est aussi bon qu’il est…affreux à regarder dans les yeux :wink:.
Mais tout comme vous, j’aime aussi beaucoup les recettes asiatiques avec le poisson un peu plus courant.
Bonne continuation.
Jacques