Si je vous dis "coquelet"

Si je vous dis « coquelet »… vous me dites quoi?
Merci pour vos suggestions!
:wink:

Un coquelet c’est un jeune poulet, et c’est comme un petit poulet. Toutes les recettes du poulet s’applique au coquelet, sauf que cuit entier c’est plus rapide. Franchement, a mon avis, un coquelet a peu d’intérêt. Autant le laisser vivre un peu plus longtemps et l’avoir plus gros. Le coquelet est trop petit pour deux personnes et trop gros pour une. A noter, qu’avec un oeil averti, on repère un poulet male (un petit peu plus allongé) d’une femelle (un peu plus dodu), mais c’est tres difficile de savoir si le “coquelet” est male ou femelle. Bonne degustation quand même, ça se cuisine bien dans tous les cas.

1 « J'aime »

Spontanément : le mot crapaudine me vient à l’esprit. suivi de cuit au BBQ et fatalement : faire mariner longtemps, genre une nuit. Après, je ne te ferai pas l’injure de te conseiller un grand « méfiage » quant au temps de cuisson parce que « c’est pas bien gros ces engins », dans les 500 grammes quoi. Et bien sur tenir compte de l’origine : entrée de gamme, label Rouge ou pas et pire que tout la bestiole d’origine vraiment fermière achetée sur le marché à un producteur local ! Là : ça change le temps de cuisson mais aussi la texture. Autrement : il y aurait bien la sempiternelle cocotte en fonte, ou le plat à four. A mon idée (qu’elle est peut-être nulle) : couper en 2 ce qui te fait des portions (os inclus) de 250 grammes environ. Rissoler à feu vif. Réserver. Dans la même graisse : faire suer oignons et/ou échalottes et têtes d’ail épluchées mais entières… Virer la graisse de rissolage sans remords. Et puis en ce moment où l’on peut espérer encore quelques « vraies » tomates bien mûres et sucrées : en passer quelques unes au mixer, benner dans la cocotte, ajouter généreusement des branches entières d’estragons et, pourquoi pas, 10 à 15 cl de vin blanc sec. Cocotte à enfourner (avec son couvercle « légèrement décalé » qu’une petite évaporation puisse s’évacuer) à 100 degrés, 98 c’est mieux car au seuil de l’ébullition, pendant ?? minutes. ET surtout : arrêter « à temps », avant que la chair ne se détache des os, les os des cartilages, et autres malheurs zet calamitées ! En tout cas : pour l’avoir fait avec du poulet fermier ça a vraiment de la « mâche » et c’est lété dans l’assiette !
Belle Journée à Toi.

1 « J'aime »

Une suggestion pour la cuisson pochée :wink:

1 « J'aime »

Quels accessoires utilisez vous ?

Bonjour à tous (Jean.Michel, Didier et Chef Simon)
Je fais un passage rapide sur le forum pour vous remercier chaleureusement d’avoir consacré du temps à répondre à la question que je me posais il y a deux semaines. J’ai lu en temps et en heure toutes vos réponses que j’ai trouvé intéressantes et m’ont inspiré des réflexions ou des commentaires que je n’ai pas encore posté par manque de temps depuis.
Je n’ai pas beaucoup plus de temps aujourd’hui pour les faire et pour vous dire ce qu’est devenu finalement ce coquelet mais je ne voulais pas reporter d’avantage mes remerciements pour vos réponses. Je vous retrouve bientôt pour le reste !!!
Bon we à tous.