Terrine de viande et saindoux

Je fais très souvent des terrines à base de viande et je les réussis très bien : lapin, dinde, magret de canard etc…
Très difficile de trouver du lard gras à Charleroi.
Lorsque j’en trouve je suis obligée de prendre le morceau que l’on me propose cela signifie enlever la couenne, ensuite découper en petits morceaux et congeler.
Lors de l’utilisation je fais fondre doucement avant de l’ajouter dans l’appareil.
Croyez-vous que je pourrais utiliser du saindoux à la place ?

A lire la manière dont tu procèdes, j’ai l’impression que tu fais du « saindoux » maison ! Dans ce cas tu pourrais aussi utiliser de la gorge de porc, ce n’est pas le peu de viande qu’elle contient qui gênera beaucoup ! En tout cas et même si c’est un peu long à faire : tu sais au moins ce que tu manges. Le procédé industriel pour faire du saindoux m’est inconnu mais « je ne le sens pas trop ». J’ai bien réussi à acheter de la graisse de canard qui, après autopsie, s’est révélée provenir de canard non gras, qui avait été « déchiquetée » et non pas fondue puis avec l’ajout d’un peu d’eau et un vigoureux malaxage « pouvait ressembler » à de la graisse de canard… Tu devines sans peine que cet ersatz était culinairement une authentique « saloperie ». J’ai failli écrire « cochonnerie », mais "respect à nos potes porcins !

Non je ne fais pas moi-même mon saindoux.

J’imagine vos difficultés à comprendre mais il est impossible d’acheter de la gorge de porc, graisse de canard à condition d’acheter des boîtes de confit, même de la crépinette tout cela relève de l’impossible à obtenir.

Ma réflexion était puisque je fais fondre le lard gras avant de l’incorporer dans l’appareil je pourrais à la place utiliser du saindoux.

En faisant fondre du lard gras on obtient du saindoux et des grattons (les parties non fondues, qu’on consomme à l’apéritif comme on le fait avec des chips par exemple)
Donc oui, en faisant fondre votre lard vous faites bien du saindoux, Mamy Lili et, par voie de conséquence, vous pouvez utiliser du saindoux déjà préparé au lieu de le préparer vous même.
Bien sûr il faudra vous assurer que c’est bien du saindoux que vous achetez, eu égard à la malheureuse expérience de Didier avec sa graisse de canard frelatée !

Claire et nette cette réponse, merci.

Je viens de réaliser une terrine de caille aux raisins secs macérés dans du porto, j’ai ajouté du lard gras que j’avais dans mon congélateur. La prochaine fois j’utiliserai du saindoux ce sera plus facile.

Le saindoux se trouve très facilement chez nous.

Ça donne envie de s’inviter chez vous! :sweat_smile: :sweat_smile: :sweat_smile: :sweat_smile: :wink:
Surtout que je n’ai rien aujourd’hui chez moi qui « m’interpelle au niveau de l’estomac » comme dirait Didier :wink: :blush:

J’ai déjà bien cuisiné : cuisson des asperges blanches, des œufs cuits durs, un potage crème au céleri rave dans lequel j’ajoute du fromage bleu au moment de servir, un gâteau aux petits beurres crème pâtissière et fraises

Maintenant c’est vaisselle !!!

Finalement je ne sais pas si je vais venir … :sweat_smile: :joy:

Tu as entièrement raison car entre Charleroi et ton domicile cela doit faire trop de kilomètres !!

Bonjour mamy_Lili, j’interviens un peu tard dans ce forum et sans véritable réponse mais votre question m’a fait revenir un souvenir que je ne peux m’empêcher de vous partager.
L’annecdote se déroulant il y a 60 ans je pense dans le Mestdagh de Charleroi. Mon grand-père s’y était rendu au rayon boucherie et a demandé du saindou. Le boucher lui demande alors pourquoi faire? Mon grand-père de lui répondre « pour faire du boudin » . Le boucher lui rétorque qu’il ne mets pas de saindou dans son boudin et mon grand-père clôture en lui disant que c’est pour cela qu’il le faisait lui-même ! Désolé si cette réponse est hors thème mais carolo moi même je n’ai pas pu résister.

Votre anecdote ne manque pas de sel :laughing:

1 « J'aime »